L'après Libre Journal - Retour à la liste
L'après Libre Journal
Après l’Apocalypse
Le printemps franco-arabe et l’exode des Juifs de Paris
par Nicolas Bonnal

Dans ses Mémoires intitulés "Le Voleur dans la maison vide", Jean-François Revel s’estimait heureux de pouvoir lire l’italien, l’anglais et l’espagnol pour savoir ce qui se passait un peu ailleurs ; attendu que de France... Les logiciels de Google traduction aujourd’hui nous permettent de vite savoir ce qui se passe à l’étranger, pour peu que nous nous penchions sur le problème. Ils nous permettent aussi de savoir ce qui se passe dans notre pays, puisque nos médias subventionnés par l’Etat ne nous le permettent pas.

Récemment, nous avons donc pu apprendre qu’un nouvel exode juif a commencé. L’article est paru dans le journal italien La Stampa, il a été repris en anglais, et il est signé Maurizio Molinari. Il fait état de la présence toujours plus importante de Juifs notamment orthodoxes et sépharades à New York et de leur peur de demeurer en France, peur qui est partagée par de plus en plus de Français en Hexagonie.

Certains évoquent les facilités professionnelles ou confessionnelles aux USA, d’autres le besoin de bouger, tous insistent sur l’insécurité et la menace que font peser sur la communauté juive les chances pour la France, comme on disait jadis chez des élites encore plus Illuminati que d’habitude. Je sais aussi par des amis que tout le seizième arrondissement est à vendre en ce moment (l’article précise qu’il y a plus de restaurants kascher dans le seizième que dans tout Manhattan), et que Paris se vide ; on sait que les quatre cinquièmes de nos diplômés de haut vol commencent de nos jours leur carrière à l’étranger, et que les Français exilés depuis 1995, suite au matraquage fiscal de Juppé-Madelin, inscrivent de moins en moins leurs enfants dans les écoles de l’Alliance dite Française.

***

L’histoire de cette entropie commence au début de ce millénaire, marquée par l’odyssée d’une espèce qui n’est pas la nôtre (voyez le pillage de nos trains accidentés de banlieue, masqué par nos médias, à comparer avec le comportement des Galiciens lors de la catastrophe de Saint-Jacques de Compostelle). L’article de M. Molinari, auxquels tous peuvent se référer, fait en l’occurrence état des trois dates suivantes :

- La fameuse intervention de la jeunesse chance pour la France lors de la marseillaise du match de foot France-Algérie de l’été 2001. Je n’étais déjà plus en France et j’avais raté ce grand moment de l’histoire hexagonale ! Je sais simplement qu’il a sans doute amené JMLP au second tour en 2002, et qu’on n’en demandait pas tant, vu ce que cette présence au second tour a amené et accéléré après...

- L’épouvantable assassinat d’Ilan Halimi en février 2006, précédé des tortures idoines et rituelles auxquelles goûtent actuellement les chrétiens de l’Egypte ou de la Libye, en attendant ceux de la Tunisie et d’ici.

- Enfin, le carnage de l’école traditionnelle juive de Toulouse, Ozar Hatorah en mai 2012, à la veille de la présidentielle la plus importante depuis longtemps. La France d’après la France ne sera jamais en manque d’infernales surprises.

***

On se souvient qu’Ariel Sharon aussi, ce grand homme qui mata la énième Intifada là-bas, avait suscité l’ire chiraquienne en incitant les Juifs de France à se montrer prudents et à préparer leur Aliah. Tout cela, et actuellement l’incapacité presque ludique de l’équipe au pouvoir - sacrée récemment la plus incompétente du monde - encourage les Juifs à partir, eux qui ont si souvent dû et su voter avec leurs pieds pour fuir les orages à venir et les persécutions. Voyez la Russie au dix-neuvième siècle (je découvre l’excellent bouquin de Léo Errera sur la question sur <archive.org> ; Errera prophétise dans un chapitre l’extermination à venir) ou bien sûr l’Allemagne dans la première moitié de notre pauvre vingtième siècle.

M. Molinari a parlé d’exode, et la formule a été reprise en anglais. Ce n’est pas une image, ce n’est pas du second degré : c’est réellement la nécessité de fuir l’orage et la persécution égyptienne - c’est aussi le cas de le dire, puisque la France est en train de suivre le chemin de ce glorieux et pharaonique pays recouvert de cités en feu, de parkings, d’autoroutes et de centres commerciaux (car tout ça va avec).

***

Comme a dit un grand journaliste du siècle dernier, au moment de la débâcle de juin 40 que les médias dissimulaient encore : il n’est plus temps de faire espérer les Français, il est temps de les faire désespérer.

Le désespoir lucide promet en effet d’être plus rentable ; et l’exemple juif, que soulignait déjà l’épistémologue et urbaniste américain Lewis Mumford (la communauté traditionnelle face à la méga-machine pharaonique, ici le réduit juif ou chrétien face à la tératologique bureaucratie bruxelloise, remix impérial et rococo) sera comme toujours à suivre.

Il y aura bientôt un devoir d’émigrer, une nécessité même. Bonald écrivait il y a deux siècles avec l’exemple juif et celui de l’émigration aristocratique en mémoire :

« Le sol n’est la patrie que de l’animal ; et, pour les renards et les ours, la patrie est leur tanière. Pour l’homme en société publique, le sol qu’il cultive n’est pas plus la patrie, que pour l’homme domestique la maison qu’il habite n’est la famille. L’homme civilisé ne voit la patrie que dans les lois qui régissent la société, dans l’ordre qui y règne, dans les pouvoirs qui la gouvernent, dans la religion qu’on y professe, et pour lui son pays peut n’être pas toujours sa patrie. »

30 août 2013 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Retour à la liste - Haut de page