L'après Libre Journal - Retour à la liste
L'après Libre Journal
Scandale à Tartessos
Horbiger vote Hollande ! (pour éviter les ennuis avec la peau lisse !)
par Nicolas Bonnal

Nous sommes à Tartessos, en pleine fouille archéologique. Horbiger vient de trouver la tombe d’un grand hiérarque du passé atlante de la cité sacrée. Il écoute Tatiana lui jouer du Debussy.

Il écoute du Debussy mais il va voter socialiste. Les animaux sont divisés : Ravi Jacob et maréchal Grommelle, peu diserts, jouent aux échecs.

- Comment Horbiger, vous allez voter socialiste ? Tu as peur que l’on t’accuse de voter à droite comme Pérégrin ?

- Et alors, dans le national sot, il y a les maux...

- On sait, on sait. Mais qu’est ce que ce revirement ?

- J’ai toujours eu un faible pour la Hollande... Petit pays, bons travailleurs, polders partout, bons émigrés et bons colons...

- Mais moi je n’aime pas Rembrandt.

- Oh, une hirondeil passe dans le ciel...

- Elle ne fera pas le printemps. Tout de même Horbiger, les impôts, les attentats, l’insécurité...

- On les a eux avec la droite ! Avec en plus un attentat bidon d’essence, pas d’alibi pour Kadhafi et une guerre feinte qui menace avec l’Assyrie, l’Iran ou la sainte Russie.

- Tout de même Horbiger, n’est-ce pas un peu gauche de voter socialo... Un peu moche...

- Un peu boche de voter Hollande ?

- La France veut marcher droit, pas marcher à droite !!!

- Elections piège à cons disait le grand Sartre.

- Dans le cas des socialistes on pourrait même dire érections...

- Ce n’est pas drôle ! Je retourne à mes fouilles. Comme disait Kojève, à la Fin de l’Histoire, apprends le grec !

Soudain un nuage. On va se mettre à parler de la mort et du temps qui passe.

- Et quand on sait le grec ? moi j’ai peur Horbiger. J’ai peur de vieillir et j’ai peur de l’amer.

- Je sais, je sais. L’occident est sur une chaise roulante. Le post-humain est en marche ou l’extrême vieillesse extrêmement gâteuse.

- Bon, alors pourquoi voter à gauche ?

- Pour être avec les vainqueurs, pour une fois. Une bonne rasade de socialisme pour calmer les nerveux, et le tour sera joué ! En plus cela emmerdera les bourgeois... Une petite taxe à 75 %, et un bon impôt sur l’infortune.

- Cela leur fera les pieds aux bourgeois. Trente ans qu’ils ont pris leur revanche, à nous maintenant...

- Impôts sur l’infortune ?

- Il faut se moquer de l’argent. Il faut retrouver Jésus.

- Jésus ? Mais Horbiger ?

- Il faut provoquer son salut. Et fuir le monde. Je pense donc je fuis. Il ne faut pas se demander ce qu’on peut faire. Mais ce qu’on peut être. On ne peut être qu’avec Jésus.

- Et en plus il devient chrétien ?

- Oui, il n’est plus ni païen ni raciste ni égalitaire. Nitchevo, Nietzsche est mort... Tout fout le camp, c’est le cas de le dire.

- Ravi Jacob, cela suffit. Et si nous lisions Anthony ?

- Le jeune poète français d’expression acerbe ? Ecoutons. Tatiana, jouez nous la pavane pour accompagner cette noble lecture !

- On écoute Anthony, alors ! Silence dans les salles.

***

Jésus, homme parfait,
Véritable Fils de Dieu
J’ai vu comment fait
L’être fier et curieux

Tu me connais, Ami !
Des pieds à la tête
Toute ma physionomie
Et mon coeur de bête

Vois la reconnaissance
De ma faiblesse, Oracle !
Marque ma renaissance
A travers Ton miracle

Revêtis l’homme ancien
En un nouveau Christ
Afin que règne le Bien
Sur toutes nos âmes tristes

***

- C’est bien, mais Horbiger, ce n’est pas Jésus qui a dit des choses sur celui par qui le scandale arrive ? Car tu feras scandale, ami, en votant pour Hollande...

- On peut préférer la Zélande à la Hollande ?

- Silence Mandeville !

- Quel drôle de brame que ce dialogue...

- Je ne veux pas pourrir sur terre, je veux monter au ciel...

- Ou descendre en enfer avec Pérégrin ?

- Il va bien Pérégrin ?

- A suivre...

- En pommes de terre !!!

- En tout cas, vote Hollande ! Il y a des drapeaux français à ses meetings !

- Oui, et mieux vaut la Corrèze que le Zambèze...

- Le libéralisme de la fin de toute manière rime avec nihilisme et nimileurisme !!!

- On a dit que la politique, on s’en fout. Il est temps qu’elle dégénère en mystique.

- Allons suivre Jésus, alors ?

***

29. Et ils le forcèrent, disant : Demeure avec nous, car le soir approche et le jour a baissé. Et il entra pour rester avec eux.

30. Et il arriva que, comme il était à table avec eux, il prit le pain et il bénit ; et l’ayant rompu, il le leur distribua.

31. Et leurs yeux furent ouverts, et ils le reconnurent ; mais lui devint invisible [et disparut] de devant eux.

32. Et ils dirent entre eux : Notre coeur ne brûlait-il pas au dedans de nous, lorsqu’il nous parlait par le chemin, et lorsqu’il nous ouvrait les écritures ?

***

- Mais je ne comprends pas...

- Quoi encore, Mandeville ?

- Il faut voter Hollande comme Horbiger ou pas ?

- Vote Finlande et lâche-nous !

- Et ne te fais plus prier pour aller prier !!!

- Face à la vague rose, un peu d’argile verte !

- Et un peu d’évangiles !

- Oh, j’ai trop bu ! Je suis gris ! Nous sommes le 30 avril !

- A votre bunker messieurs dames !

- Ca y est ! Horbiger redevient vert... de gris !

A suivre...

2 mai 2012 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Retour à la liste - Haut de page