L'après Libre Journal - Retour à la liste
L'après Libre Journal
Horbiger et la guerre sous Marine
Horbiger repêche ben Laden dans les secrets de la mer rouge-brune
par Nicolas Bonnal

Nous sommes au sud de l’Arabie dans la mer d’Oman. Horbiger navigue sur son boutre, qu’il a baptisé Touche pas à mon U-boot. Il est flanqué de SS117 et de Mandeville en pleine forme et de la brigade kascher, avec Ravi Jacob et les deux perruches Dr Chekyd et Mr Heil. Il y a aussi maréchal Grommelle qui boude, parce qu’il a le mal de mer. Le petit renard brun voudrait reprendre un peu de désert. Il voulait aussi baptiser le boutre autrement (c’est quoi un boutre, d’ailleurs ?).

- J’aurais aimé Henry de Manfred. Cela faisait mer rouge et cultivé, avec Byron.

- C’est qui bye, Ron ?

- Maréchal Grommelle, ta culture vert-de-gris, c’est fini !

- La culture aujourd’hui, ce sont les billets verts !

- Oh, on arrive vers l’île de Sonacotra !

- Tu veux dire, Mandeville, vers l’île de Socotra !

Le boutre fait cap vers une splendide île à cocotiers, nommée en effet Socotra, célébrée depuis des millénaires par les grands navigateurs atteints comme tous les poètes du vers solitaire. Le poète Anthony chante :

Eternel naufragé ! Enfant de la mer !
Tu vogues sur ses vagues berçantes loin de ta terre...
Personne à ton deuil, personne sur ton seuil amer !
Esseulé, tu as mis les voiles, la vie t’atterre.

Le ciel ocre voile le soleil endormi
Qui se lève et souffle les dernières étoiles ;
Telle la craie passée au buvard dégrade la toile,
L’aurore - pastel - s’étale et réveille les fourmis.

Mais l’équipage s’agite.

- Qu’allons-nous faire dans cette galère ?

- Tu veux dire dans cette île ? Mettre les voiles ?

- Horbiger, tu vas en prendre pour ton Stalingrad. On est encore repartis pour les contes des mille et un ennuis !

- Cela va être règlement de contes à...

- Silence !

Une brume légère s’élève sur les flots...
Nous retenons le souffle et la coque prend l’eau.
Soudain, venue de loin apparaît une bière
Contenant un vieux corps et couverte de lierre.
Ce tombeau misérable, un sacré sarcophage
Qui contient le corps d’un grand anthropophage
Fameux, le malheureux, dans toutes les chaumières,
Bien qu’il n’ait pas vraiment amené la lumière...
Et là nous comprenons l’intention secrète
De notre découvreur, sa dimension discrète...

***

- Horbiger, nom d’une bière, tu veux ramener son corps !

- Et alors ? je voulais m’assurer...

- Qu’il était bien maure ?

- On peut le vendre en pièces détachées, peut-être ?

- Silence, mosquée, taire !

- J’ai quelques questions à lui poser...

- Même si ce n’est pas lui ?

- Comment si ce n’est pas lui ? Est-il lui ou n’est-il pas lui ?

- Est-il mort ou n’est-il pas mort ?

- Et si nous appelions le prince de Danemark ? On dit qu’il sait parler aux fantômes, lui.

- Certes : on ne fait pas d’Hamlet sans casser des oeufs !

Ach ! Le voilà ! Qu’on ouvre cette bière ! Tu es bière, et sur cette bière...

- Oui, on connaît, Horbiger. Tu es bière et sur cette bière la situation empire...

Maréchal Grommelle s’agite enfin devant la petite bière qui fit vaciller l’empire de l’amer Caïn. Il veut lui poser une question. Mais déjà les perruches s’agitent.

- Est-il vrai qu’il est d’origine...

- Maréchal Grommelle, tu vas te prendre une charge de la brigade kascher...

- Non, vrai, SDB disait jadis qu’il était, que son nom venait d’Espagne, qu’il était Ladino, donc le patois des...

- Mais de qui parle-t-il ?

- De celui dont on doit taire le nom ! Bon, Horbiger, quels sont tes projets alors ? Tu veux lui bâtir un mausolée...

- Un mot isolé ?

- Mandeville !

- Et facturer les pèlerins islamistes ?

- Et déclencher des tsunamis, et déclencher des islams de fond pour en finir avec tous les bons terroristes ?

- Vous me fatiguez...

- Je le disais, qu’il fallait baptiser ce boutre Henry de Manfred.

- Va te faire boutre, maréchal Grommelle !

- Silence dans la cale. Laissez-moi donc citer le maître !

My slumbers - If I slumber - are not sleep,
But a continuance of enduring thought,
Which then I can resist not.

- Moi je ne comprends pas cette langue en glaise.

Fatigué d’écouter son roi prêcheur, Horbiger repêche le corps. On dirait un hologramme. On fait venir Hamlet pour traduire les confessions du fantôme. Il reste tout l’après-midi à boire du thé en face de cette bière, et finalement il nous apprend que...

- Les deux tours sont toujours là.

- Les détours ?

- Les deux tours ; elles sont toujours là. Le Saroumane me l’a dit.

- Il n’y a jamais eu d’avion... Je le savais. C’est comme dans le film The Shadow. Ils nous ont hypnotisés pour nous faire croire que les tours n’y étaient plus.

- C’est un bon tour qu’ils nous ont joué !

- Oh, je vois se poindre un destroyer américain tout recouvert de journalistes.

En effet, alors qu’Orbi libère son eau sage, pardon, son otage, on voit poindre à l’horizon un navire de guerre épaisse.

- De guerre et paix ?

- Filons à l’anglaise...

- Filons à Langley ?

- Nous demanderons l’asile psychiatrique à l’ex-Union soviétique.

- En mer noire ? Nous, des rouges-bruns dans la mer noire ?

- Et pourquoi pas des vert-de-gris qui voient la vie en rose sur la grande bleue ?

- Vous me fatiguez... On dit qu’en Crimée il est un palais plus beau que l’Alhambra.

(A suivre)

9 mai 2011 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Retour à la liste - Haut de page